Des ‘amazighistes’ tunisiens veulent une ‘déjacobinisation’ culturelle à la marocaine

Des ‘amazighistes’ tunisiens veulent une ‘déjacobinisation’ culturelle à la marocaine


En effet, des amazighistes tunisiens ont plaidé pour l’obtention des mêmes droits que les amazighes marocains. Cités par le site de la télévision américaine, CNN, des militants de la cause amazighe en Tunisie ont indiqué que les amazighes tunisiens, ont droits d’obtenir de l’Etat tunisien, une reconnaissance de leur langue, de leur mémoire et culture et une réécriture de leur histoire. Ces militants ont plaidé pour une ‘déjacobinisation’ culturelle, comme ça a été fait au Maroc, après l’officialisation de la langue amazighe et l’intégration de la culture amazighe comme une composante culturelle nationale commune à tous les marocains, enseignée dans les écoles et consommées via les médias. Les militants amazighes tunisiens ont particulièrement décrié la nouvelle constitution tunisienne, laquelle selon eux, a réaffirmé le jacobinisme culturelle bourguibien, instaurant une mono-culture arabe et effaçant toute les autres formes culturelles dans le pays.       La constitution tunisienne stipule dans son article 39 :   ‘’L’État veille .. à l’enracinement des jeunes générations dans leur identité arabe et islamique et leur appartenance nationale. Il veille à la consolidation de la langue arabe, sa promotion et sa généralisation.’’ Le texte fondamental tunisien ne fait nullement mention à la langue amazighe. A noter que selon les statistiques officielles tunisiennes, les amazighes tunisiens seraient au nombre de 500.000 personnes, soit 5% de la population du pays. Toujours selon ces mêmes statistiques, ne seraient véritablement amazighophones, parmi ces 500.000 tunisiens, qu’un petit 2%. Ils vivent la plupart dans les régions de Gabès, Tataouine, Matmata, Tamezret, Zraoua et Tagout.

La source : ici