Jean-Yves Le Drian est "très inquiet" de la progression de Daech en Libye

Jean-Yves Le Drian est "très inquiet" de la progression de Daech en Libye

« Des combattants de Daech se mêlant aux réfugiés voyageant de la Libye vers l’Italie, cela représente un grand danger pour l’Europe », a noté dimanche le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian lors de l’émission Le Grand Jury sur RTL.

Dans son interview, le ministre a noté l’urgence de trouver une solution politique à la crise libyenne afin de combattre la progression du groupe terroriste Daech qui rassemble à l’heure actuelle des milliers de combattants à travers le pays.

«Daech s’installe», a expliqué Le Drian au média français. «Je suis très inquiet sur la Libye, depuis septembre 2014. Ils sont là, sur près de 300 kilomètres linéaires de côtes, et ils se répandent», a-t-il poursuivi.

D’après lui, Daech se trouve seulement à 350 kilomètres de l’île italienne de Lampedusa, qui est le point d’arrivée pour des milliers de migrants et de réfugiés fuyant la Libye pour atteindre l’Union européenne. «Lorsque le beau temps va arriver en Méditerranée, il y a des risques de passage de combattants qui pourraient se mélanger à des réfugiés. C’est un risque majeur», a expliqué le ministre français.

«Chacun se rend bien compte du danger de transférer un conflit au Levant [Syrie et Irak], sur lequel on commence à avoir des éléments positifs, à un nouveau conflit en Libye», a noté Le Drian ajoutant que la solution politique était «le seul moyen» pour éradiquer le problème.

En proie au chaos depuis la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye compte aujourd’hui deux parlements rivaux : celui basé dans la capitale Tripoli aux mains d’une coalition de milices islamistes , Fajr Libya, et celui installé à Tobrouk, le seul reconnu par la communauté internationale. On constate que Daech profite du chaos qui règne dans le pays pour s’emparer de larges pans de territoires.

Un accord entre les deux parlements à été dernièrement signé sous l’égide de l’Onu , pour la formation d’un gouvernement d’unité nationale mais ce parlement tarde à voir le jour et Daech continue à s’étendre

La source : ici