Le blocage gouvernemental met en danger les diabétiques

  Le blocage gouvernemental met en danger les diabétiques







 

Après les personnes cancéreuses, les malades psychologiques et les nourrissons, les personnes diabétiques souffrent à leur tour du manque, voire de l'absence de médicaments, à cause du blocage gouvernemental.

 

En effet, l'approvisionnement des hôpitaux ne peut s'opérer qu'après l'installation du nouveau gouvernement, indique le quotidien Al Ahdath Al Maghribya, dans son numéro de ce jeudi 12 janvier 2017.

 

Venus réclamer leur quote-part de médicaments antidiabétiques auprès des centres de santé à Casablanca,  plusieurs malades bénéficiant gratuitement de ces médicaments, tels l'Insuline, ont été surpris de ne rien trouver dans les pharmacies publiques, indique le journal.

 

Selon une source du ministère de la Santé, citée par Al Ahdath, des listes des médicaments relatives aux maladies chroniques ont été établies pour l'année 2017-2018, mais doivent être visées par le contrôleur financier, ce qui ne peut être réalisé sans l'installation d'un nouveau gouvernement. Et le journal d'ajouter que plusieurs autres transactions publiques subissent aussi des blocages en attendant la formation du nouveau gouvernement.

 

Selon les dernières statistiques en date, le nombre de personnes souffrant du diabète atteint 2 millions de malades et la moitié d’entre eux ne savent pas qu'elles sont atteintes. Près 625.000 diabétiques, dont 280.000 utilisent l'Insuline, fréquentent les hôpitaux pour bénéficier gratuitement des médicaments et soins nécessaires, précise le journal.

 

Pour répondre aux besoins des diabétiques en matière d'insuline et de comprimés, le ministère compte sur une enveloppe financière de l'ordre de 103 millions DH  (60 millions pour l'insuline et 43 pour les comprimés), alors qu'il a dédié de 12 millions DH pour les matériels et équipements nécessaires pour le suivi et diagnostic de la maladie.

La source : ici