Je refuse d'être ce cadre ou militant de l'IRA qui doit accepter toutes les soumissions et tous les dictas sans broncher

Je refuse d'être ce cadre ou militant de l'IRA qui doit accepter toutes les soumissions et tous les dictas sans broncher











Abdoulaye Sy - « Il ne suffit pas de changer les têtes, mais qu’il faut aussi changer ce qu’il y a dans les têtes ». J. P. Chevènement



Au sein de l'Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA), nous avons toujours dénoncé les entraves à la démocratie, les injustices du système répressif, esclavagiste, raciste, féodale et génocidaire Mauritanien.



Nous avons toujours pris à témoins la communauté internationale, les partis politiques étrangers, les associations de la société civile des pays voisins, les missions diplomatiques accréditées dans notre pays pour aussi dénoncer cette politique discriminatoire et divisionniste qui est imposée au peuple Mauritanien par le régime du dictateur Mohamed ould Abdel Aziz.









Je me suis toujours dit que cette lutte que nous menons au sein de l'IRA à travers nos convictions, nos principes, la volonté et le courage de nos militants et sympathisants que ça soit ceux au pays ou de la diaspora a pour finalité que le peuple Mauritanien dans sa diversité prend foi à la Démocratie et aux respects de la dignité Humaine.



Je me suis aussi toujours dit, que lorsqu'on a affaire à des Hommes, dans des pays comme la Mauritanie, où le quotidien de leur lutte n’est pas toujours une question de convictions et des principes, je ne serais pas surpris qu'ils ou elles vont essayer de créer des divisions ou des dissensions dans le Mouvement IRA.



Les accusations sans preuve de notre mouvement IRA à l'encontre de nos cadres et militants : Diop Amadou Tidjane vice-président de l'IRA qui était condamné à 15 ans de prison, Ousmane Anne et Mohamed Datty qui étaient condamnés à 3 ans de prisons sans aucune preuve est une insulte à la lutte pour la dignité Humaine et aux principes défendus par l'IRA.



Plus de 6 mois, j’ai gardé le silence et fait preuve de patience pour voir est-ce que notre mouvement l'IRA, allait nous donner des preuves tangibles qui prouvent leurs accusations à l'encontre de ces 3 cadres de l'IRA (Diop, Datty et Anne) comme étant des mouchards des services de renseignements….



N`ayant vu venir aucunes preuves sauf des "on nous a dit", "On a entendu dire", "X ou Y" nous ont dit ; j`ai déduit que mes 3 compatriotes de luttes sont accusés gratuitement par certaines personnes dans notre organisation, à l'image de la méthode utilisée par le général dictateur Aziz, le général génocidaire Ould Meguett et les services des renseignements pour fabriquer Gazratt Bouaamatou.



J’aurais voulu voire une réponse collective venant de l'IRA pour refuser d'accuser doublement et injustement des valeureux cadres qui ont tout sacrifié au nom de notre cause, car l’unité est le mot que nous chérissons tous.

Certains de nos camarades de la diaspora ont osé, je les remercie sincèrement pour l’attitude de noblesse qu’ils ont su garder. Mais d'autres n'ont pas eu le courage de défier le président Biram Dah Abeid qui tenait coûte que coûte à se débarrasser de ces valeureux soldats.



Il est facile de s’adresser au monde par le truchement à travers la TV, la presse écrite, les réseaux sociaux en parlant uniquement pour prouver son existence, démentir avec ou sans preuve, accuser pour détruire l’autre, injurier gratuitement, demander qu'on donne des preuves pour laver sa personne ou son leadership de toute accusation ; mais la question pourquoi ne pas appliquer les mêmes principes quand le pauvre militant ou cadre de l'IRA est injustement accusé d'agent de renseignement sans aucune preuve ?



La preuve a été toujours fondamentale car elle atteste que l’accusation qu’on porte contre telle ou telle personne est valable ; et c'est ce qui nous a permis au sein de l'IRA à convaincre la communauté internationale, les institutions internationales (ONU, UE, UA …) ou des ONG comme Amnesty, Freedom House, Avaz, Stop Slavery, Abolition Institute etc.…. à reconnaitre l'existence de l'esclavage dans notre pays, ces pratiques quotidiennes, le racisme étatique et un génocide cache sous le nom de "Passif Humanitaire", mais aussi l'obtention des prix et de la confiance de ces institutions étrangères.



Avancer des preuves qui ne cadrent pas avec le sujet évoqué comme : "on nous a dit", "On a entendu dire", "X ou Y nous ont dit" crée des embouteillages dans les cerveaux des hommes intègres car la vraisemblance n’en est pas une.

J`ai compris que certains cadres ou militants de l'IRA ont peur de demander que Justice soit appliquée au sein du mouvement.



Véhiculer aussi la vérité ou demander l'application des textes de l'IRA comporte un grand risque pour certains cadres et membres du B.E, et ils le prennent au sérieux, c'est pour cela ils ne veulent jamais passer à l'action.



Aujourd’hui je remarque que cette cruelle injustice de toutes les couleurs vécue par le pauvre peuple Mauritaniens à travers ce système esclavagistes, féodal, génocidaire et raciste est appliquée à un certain degré dans le Mouvements IRA qui se dit le garant pour le respect de la dignité du Mauritanien opprime.

La santé d'un mouvement ne dépend que de son leader à l'image de la santé d'un pays ne dépend que de son président.



Je refuse d'être ce cadre ou militant de l'IRA qui doit accepter toutes les soumissions et tous les dictas sans broncher.

Je refuse aussi d`être ce conseiller du président qui ne dit au président que ceux qui l'arrangent ou ce qu'il veut entendre.



Je voudrais terminer par attirer l'attention de tout Mauritanien épris de justice et d'une Mauritanie démocratique, et aux militants et sympathisants qui sont convaincus que l'IRA, ce sont des convictions et des principes de refuser d'avaler cette campagne d'injustice sans preuve dont ont été victime nos camarades, militants et cadres : Diop Amadou Tidjane, Ousmane Anne et Mohamed Datty ….



Luttons ensemble, pour changer la dictature, les injustices, cette pensée unique, la démagogie et l'ego qui existe dans notre mouvement IRA.

Le changement vient des hommes. S’ils ne veulent pas changer, ils ne changeront jamais ! la Sourate 13 ; Verset 11 nous y invite : "En vérité, Dieu ne modifie point l’état d’un peuple tant que les hommes qui le composent n’auront pas modifié ce qui est en eux-mêmes…"





SY ABDOULAYE

Président d'IRA BATON ROUGE-USA

Conseiller du président de l'IRA















"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.







La source : ici