Vers la création d'un marché monétaire islamique, dit le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie

Vers la création d'un marché monétaire islamique, dit le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie









AMI - Les activités de la journée de présentation des finances islamiques « résultats et défis », organisé par la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), en partenariat avec le ministère de l'économie et des finances, ont été ouverts vendredi à Nouakchott.



Plusieurs acteurs des milieux financiers et économiques participent à cette journée, au cours de laquelle, des exposés relatifs au marché monétaire islamique, au lancement de bons islamiques du trésor, à la nouvelle loi des banques et aux produits financiers islamiques en Mauritanie, seront présentés.



Le Gouverneur de la BCM, M. Abdel Aziz Ould Dahi, a mis en exergue, dans son discours prononcé à cette journée, l’importance et la place de l'économie islamique dans l'économie mondiale.

Il a souligné également le rythme accéléré et le volume de croissance considérable liés à cette économie ainsi que les gains garantis obtenus par les investisseurs, qui ne désirent pas recourir aux transactions financières classiques.



Le Gouverneur a attiré aussi l’attention sur la résistance de l’économie islamique face aux crises financières ; qui sont à l’origine de l'effondrement financier de plusieurs banques et organismes financiers.



«La BCM s’emploie, dit-il, à soutenir le développement économique du pays de manière générale, un des objectifs les plus importants que les autorités supérieures, conformément aux orientations de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz s’attachent à réaliser en accompagnant au mieux la conjoncture économique aux niveaux mondial et régional».



« La BCM œuvre, poursuit-il, en partenariat avec le ministère de l'économie et des finances, à créer un marché conforme à la loi islamique, visant à renforcer la performance du marché monétaire ainsi qu’à développer la finance islamique pour rester au diapason de la diversité des produits financiers dans les économies modernes ».



« La première phase de ce projet portera sur l’émission de bons islamiques du trésor public, après l’autorisation de plusieurs banques islamiques et l’ouverture laissée aux autres banques pour intégrer graduellement ces transactions islamiques », conclue –t-il.



La cérémonie de lancement des activités de la journée s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l'économie et des finances, M. Mohamed Ould Ahmed Aïda et du président de la chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Mauritanie M. Mohamedou Ould Mohamed Mahmoud.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité



La source : ici