LIGUE 1 MOBILIS-27E JOURNÉE : JS KABYLIE-RC RELIZANE (AUJOURD'HUI-18H) - Terrible et fatidique duel

LIGUE 1 MOBILIS-27E JOURNÉE : JS KABYLIE-RC RELIZANE (AUJOURD'HUI-18H) - Terrible et fatidique duel

Un terrible duel pour le maintien qui ne sera pas malheureusement retransmis en direct sur le petit écran, pour des considérations d'ordre purement «extra sportif», et au cours duquel le trio arbitral du jour n'aura guère le droit de «léser», ni les Canaris du Djurdjura ni les Lions de la Mina, Aujourd'hui en fin de journée, le stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou abritera dans quelques heures pour le compte de la 27e journée de la Ligue 1 Mobilis, un sacré match dont l'issue finale à toutes les chances de décider du sort des Canaris kabyles, et celui des Lions de la Mina de l'Ouest.Une rencontre entre deux ténors qu'un seul point seulement sépare au classement, et dès lors qualifiée à hauts risques par bon nombre d'observateurs. Pour preuve, la JSK (28 pts) joue carrément sa tête en affrontant un RCR (29 pts), dont la survie en Ligue 1 passera par un véritable exploit aujourd'hui à Tizi Ouzou. Mais le ténor numéro un de la Kabylie n'a guère plus le choix, sinon celui d'arracher à tout prix chez lui, la victoire du salut, et surtout 3 points que tous les inconditionnels des Canaris exigent haut et fort désormais. Il est vrai que la dernière défaite en date de la formation du club des Genêts à Tadjenanet, et qui coïncidait dans le même temps avec le très précieux succès du Rapid aux dépens de l'O Médéa, donne aujourd'hui un caractère extrêmement «spécial» à cette confrontation retour. Et si lors de la première manche, les Relizanais avaient fort logiquement battu leur prestigieux hôte du jour sur le score de 3 à 1, par contre cette 2e manche risque fort de tourner à l'avantage des Canaris du Djurdjura. Pour cause, les Ferrahi, Djerrar (ex RCR), et consorts, savent très bien que le maintien de la JS Kabylie dépendra pour beaucoup du résultat de cette rencontre, qualifiée de véritable défi à relever coûte que coûte par les protégés du duo Rahmouni-Moussouni.A ce titre, l'actuel staff technique kabyle, n'a pas cessé de remobiliser son équipe, et prévoit plusieurs changements dans le onze canari, et au sein duquel, il semble bien que le duo Rahmouni-Moussouni jouera carrément la carte de l'offensif, notamment en misant sur le trio Benaldjia-Zerguine-Boulaouidet. Trois attaquants qui auront certainement pour objectif majeur, et ô combien capital, de mettre fin à une série de trois matchs sans avoir marqué le moindre but (MCO 0 - JSK 0, JSK 0 - CSC 0, et DRBT 1 - JSK 0).La stérilité et le manque flagrant de réalisme de l'attaque kabyle, étant devenu un problème plus qu'inquiétant tout au long de cette saison, sans précédent, il va falloir que les camarades du capitaine Ali Rial jouent carrément leur va-tout contre le Rapid de Relizane. Côté relizanais, le coach Bouakkaz sait parfaitement que le RCR joue très gros face aux Canaris, et les Zidane, Guebli, Mekkaoui (ex-JSK), Remache, Meddahi, et notamment l'excellent keeper Bousder, savent d'avance que la défense du Rapid sera mise à très rude contribution. De plus, comme le RCR a très rarement réussi en déplacement cette saison, les coéquipiers du revenant aux avant-postes Mourad Benayad, risquent fort de subir l'ascendant d'un hôte kabyle qui sera de surcroît, plus que jamais soutenu par tout un stade totalement acquis aux gars du Djurdjura.Un terrible duel pour le maintien qui ne sera pas malheureusement retransmis en direct sur le petit écran, pour des considérations d'ordre purement «extra sportif», et au cours duquel le trio arbitral du jour n'aura guère le droit de «léser», ni les Canaris du Djurdjura ni les Lions de la Mina, au risque d'enfoncer davantage un corps arbitral actuel «accusé» de partout tous les week-ends. Ce JSK-RCR se déroulera aujourd'hui dans un contexte extrêmement «tendu» à Tizi Ouzou, maintien plus que jamais oblige pour le ténor kabyle. Relizane retient désormais son souffle.

La source : ici