2023/10/20 22:30:32

1025

 

Région

Le Conseil de Gouvernement approuve le projet de loi de finances pour l\'année 2024

Préfecture

Le Conseil de Gouvernement approuve le projet de loi de finances pour l\'année 2024
Le Conseil de Gouvernement approuve le projet de loi de finances pour l'année 2024

Rabat : Réunion du Conseil de gouvernement

Le Conseil de Gouvernement approuve le projet de loi de finances pour l'année 2024

Le Conseil de gouvernement réuni hier jeudi, présidé par le Premier ministre Aziz Akhannouch, a approuvé le projet de loi de finances pour l'exercice 2024 et les textes qui l'accompagnent, après que le Conseil des ministres, présidé hier par le Roi Mohammed VI, a approuvé les orientations générales de cette loi. brouillon.

Un communiqué du ministère délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole officiel du gouvernement, indique que le Conseil de gouvernement a approuvé le projet de loi de finances n°55.23 pour l'exercice 2024, qui a été présenté par la ministre de l'Économie et des Finances, Nadia. Fattah.

La communication explique que le projet de loi de finances pour l'année 2024 s'inscrit dans le cadre des directives royales incluses dans les sublimes discours royaux prononcés par Sa Majesté le Roi le 30 juillet 2022 à l'occasion de la Fête du Trône, et le 20 août 2022. à l'occasion de l'anniversaire du Roi et de la Révolution populaire, ainsi que le 14 octobre 2022 à l'occasion de l'ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Ce projet de loi vise, ajoute la communication, à traduire la ferme volonté du gouvernement de poursuivre les efforts visant à activer les engagements pris dans le programme gouvernemental 2021-2026, conformément aux Hautes directives Royales, et aux recommandations formulées dans le cadre du programme gouvernemental 2021-2026. le rapport général sur le nouveau modèle de développement.

Sur le plan international, le projet de loi de finances pour l'année 2024 intervient dans un contexte mondial caractérisé par des attentes caractérisées par l'incertitude, car la reprise progressive de l'économie mondiale après les conséquences de la crise sanitaire mondiale a été affectée par les répercussions de la crise. en Ukraine, ce qui a entraîné une augmentation significative des prix des produits alimentaires et de l'énergie, en plus d'une augmentation des taux d'inflation et des perturbations de la chaîne d'approvisionnement.

Selon la même source, à travers ce projet de loi, le gouvernement donnera la priorité aux axes suivants :

- Mettre en œuvre le programme général de reconstruction et de réhabilitation des zones touchées par le séisme d'Al Haouz et consolider les mesures pour faire face aux impacts conjoncturels : Un programme intégré et ambitieux a été élaboré avec un budget total estimé à 120 milliards de dirhams et repose sur deux piliers fondamentaux. Premièrement, reconstruire les logements et réhabiliter les infrastructures touchées par le séisme en allouant une enveloppe financière de 22 milliards de dirhams, dont 8 milliards de dirhams sont destinés à fournir une aide d'urgence aux familles et une aide financière à la reconstruction et à la réhabilitation des logements effondrés totalement ou partiellement, et 14 milliards de dirhams pour briser l'isolement des zones sinistrées. Deuxièmement, l'élaboration d'un plan de développement des régions du Haut Atlas d'un coût financier de 98 milliards de dirhams, visant à développer les infrastructures et à valoriser les activités agricoles et touristiques dans les régions concernées.

- Continuer à jeter les bases de l'État social : à cet égard, environ 4 millions de familles pauvres ont eu accès aux soins dans les hôpitaux publics et privés, l'État prenant en charge leurs contributions à la Caisse nationale de sécurité sociale en remplissant une enveloppe financière annuelle. estimé à 9,5 milliards de dirhams. Par ailleurs, avant la fin de l’année 2023, le gouvernement commencera à lancer le Programme d’indemnisation des familles, selon une nouvelle vision basée sur un meilleur ciblage des groupes sociaux éligibles à l’aide.

- Poursuivre la mise en œuvre des réformes structurelles : Cela passe par la relance de l’économie nationale et l’implication du Maroc dans les secteurs porteurs, ainsi que par la poursuite de la mise en œuvre de grands projets et d’une nouvelle génération de plans stratégiques sectoriels. A cet égard, il faut rappeler les hautes instructions de Sa Majesté de mobiliser 550 milliards de dirhams d'investissements orientés vers la création de 500.000 emplois au cours de la période 2022-2026.

– Renforcer la soutenabilité des finances publiques : Dans ce contexte, le gouvernement s’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver les équilibres financiers publics et leur soutenabilité, à travers l’adoption d’un ensemble de réformes nécessaires qui permettront d’atteindre des marges financières pour faire face à ces défis et financer divers projets de réforme et de développement. Il s'agit notamment de la poursuite de la mise en œuvre effective de la loi d'orientation portant réforme fiscale et de la réforme de la loi réglementaire de la loi de finances.

D'autre part, le Conseil de gouvernement a approuvé les décrets relatifs au projet de loi de finances, relatifs à la compétence déléguée en matière de financement et d'emprunt.

Le communiqué du ministère délégué chargé des relations avec le Parlement, porte-parole officiel du gouvernement, a expliqué que l'affaire concerne le projet de décret n° 2.23.900 délégant la compétence au ministre de l'Économie et des Finances en matière d'emprunts intérieurs et de recours à tout autre instrument financier, et le projet de décret n° 2.23.901 délégant l'autorité au Ministre de l'Economie et des Finances en matière de financement extérieur.

L'affaire concerne également le projet de décret n° 2.23.902 déléguant le pouvoir au ministre de l'Économie et des Finances de conclure des contrats d'emprunt en vue de rembourser la coûteuse dette extérieure, ainsi que des accords de garantie des risques d'intérêt et de change.

Categories

Dérniers articles

Résultats du Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA).

​Communiqué de presse-Mardi 05 Décembre 2023-Résultats du Programme International pour le Suivi

LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE, DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION ADHÈRE AU PROGRAMME “INFO TIKA”

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et la Commission du droit d’acc

LE SOUTIEN PUBLIC AUX ENTREPRISES MÉDIATIQUES VISE À VALORISER LES RÔLES DE LA PRESSE AU NIVEAU NATIONAL ET INTERNATIONAL

Le soutien public aux entreprises médiatiques vise principalement à valoriser les rôles joués pa