2023/10/25 19:12:51

127

 

Région

Une grève dans le secteur de l’éducation au Maroc pour protester contre la décision du gouvernement

Préfecture

Une grève dans le secteur de l’éducation au Maroc pour protester contre la décision du gouvernement
Une grève dans le secteur de l’éducation au Maroc pour protester contre la décision du gouvernement

Ministre marocain de l'Éducation nationale, de l'Enseignement primaire et des Sports, Chakib Ben Moussa

Une grève dans le secteur de l’éducation au Maroc pour protester contre la décision du gouvernement

Il devrait durer deux jours consécutifs

Mardi, le secteur de l'éducation publique au Maroc a connu une grève nationale menée par les enseignants de plusieurs établissements d'enseignement de plusieurs villes.

Cette grève a été convoquée par la « Coordination nationale du secteur éducatif », qui comprend 17 unités de coordination, pour protester contre le « système de base » approuvé par le gouvernement il y a quelques semaines, en soulignant que ces unités de coordination ne sont pas affiliées aux syndicats.

Il s'agit d'une protestation contre un système fondamental qui réglemente le statut des enseignants et des professeurs, que certains professeurs jugent injuste à leur égard. Car il distingue deux catégories : les premières sont soumises à la loi sur le travail public, et les secondes sont soumises à la loi régionale sur le travail dans les académies d'éducation.

La grève devrait se poursuivre demain et après-demain, accompagnée de sit-in dans les établissements d'enseignement aujourd'hui et demain.

Les syndicats éducatifs les plus représentatifs avaient décidé de boycotter une réunion prévue mardi avec le ministre de l'Éducation nationale, Chakib Ben Moussa, et de procéder à un sit-in d'avertissement pour les membres de leurs conseils nationaux (jeudi) devant du siège du ministère de l'Éducation nationale à Rabat, alors que ces syndicats avaient auparavant signé un accord avec le ministère concernant... Un statut controversé.

Les syndicats concernés n'ont pas participé à la grève, à savoir l'Université nationale de l'éducation affiliée au Syndicat marocain du travail, l'Union nationale de l'éducation, l'Université libre de l'éducation et le Syndicat national de l'éducation.